En tant que blogueur ou rédacteur web, vous pouvez être amené à rédiger sur plusieurs domaines génériques et spécifiques. Et lors de votre aventure littéraire, votre belle plume se verra confrontée tôt ou tard à un obstacle d’ordre technique. Notamment si vous abordez certains thèmes comme l’industrie, les nouvelles technologies et les sciences. Si vous ne maîtrisez pas à la perfection le sujet dont vous devez parler, pas de panique : les solutions et les sources d’information existent. Encore faut-il savoir lesquelles utiliser pour livrer un contenu fiable. Prêt à vous retrousser les manches pour relever le défi ? Ces 3 précieux conseils vous aideront dans la rédaction de vos textes techniques.

Accordez une large part au travail de documentation

De nos jours, Internet regorge d’informations sur tous les univers inimaginables. Il est donc aisé d’accéder en quelques clics depuis son smartphone ou son PC à des informations plus ou moins poussées sur un domaine précis à l’aide des moteurs de recherche. En rédigeant votre texte technique, vous devez transmettre un message clair à votre audience qui augmentera votre crédit : vous êtes un expert. Avec un ton approprié au sujet, une bonne collecte d’informations, une dose d’habileté et un brin d’audace, vous pouvez y parvenir. Ceci ne sera possible qu’à une condition : vous devez vous convaincre vous-même que vous disposez de toutes les informations nécessaires pour la rédaction de votre texte technique. Si tel est le cas, votre plume se libérera. Votre contenu sera fluide et agréable à lire, bien plus agréable qu’un manuel d’utilisation. La documentation ne se limite pas uniquement aux trois premiers articles référencés par Google. Naviguez sur plusieurs pages, visionnez des vidéos et prenez le temps de consulter des ouvrages spécialisés dans la bibliothèque proche de chez vous.

Ce travail de recherche doit être méticuleux. Il est excitant car il vous ouvre des portes que vous ne franchiriez peut-être pas de vous-même, mais il requiert du temps, une bonne organisation et un gros effort de concentration. Et tout ceci, chers rédacteurs, a un prix. Un prix que vous devez fixer et inclure dans le devis que vous vous apprêtez à envoyer à votre client. Vous pouvez d’ailleurs indiquer sur votre facture deux concepts distincts pour plus de transparence : « Recherches et documentation » et « Rédaction ».

Basez-vous uniquement sur des sources fiables

Un bon rédacteur technique filtre avec soin ses sources. Privilégiez les sites Internet des organismes officiels et des entreprises qui dominent le secteur. Les pages web de votre client sont théoriquement des valeurs sûres (il ne risque en tout cas pas de vous reprocher d’avoir repris des informations qu’il a lui-même publiées), mais la concurrence peut vous fournir un très bon complément d’information. Si votre texte technique concerne un produit, pensez aux sites de tous les acteurs qui contribuent à son cycle de vie (concepteurs, fabricants, fournisseurs) et au matériel classique disponible en ligne (notices, fiches techniques, guides, tutoriels). En cas de doute, parlez-en avec votre client sans aucune crainte. Si vos questions sont pertinentes, vous consoliderez d’ailleurs votre image. Il réalisera que vous prenez la rédaction de votre texte technique au sérieux, et que vous ne laissez aucun détail au hasard.

Utilisez un champ lexical adapté au sujet

Vous avez peut-être raté plusieurs trains dans l’univers des smartphones. Imaginez cependant que vous disséminez dans votre texte technique des termes tels que « connectivité », « phablette » ou « étanchéité IP-67 ». Cela sonne déjà moins creux, vous ne trouvez pas ? Si vous vulgarisez par ailleurs le jargon professionnel peu connu du grand public, votre texte technique sera plus compréhensible et à la portée de tous les lecteurs. Avant la rédaction, construisez votre liste de vocabulaire. Pensez aux synonymes, aux antonymes et aux éventuels surnoms comme « firme à la pomme » ou « firme de Cupertino » si vous évoquez Apple. Votre mini-dictionnaire technique aura une grande valeur ajoutée pour rédiger votre texte technique et optimiser le référencement SEO du site de votre client. Il est indispensable, même si aucune liste de mots clés ne vous est fournie.

Jetez-vous à l’eau et abordez vos premiers textes techniques en suivant à la lettre ces règles de base !

«

»